Woshu Moshu

woshu-moshu

Woshu Moshu ou comment élever une petite bestiole, la faire évoluer, l’entraîner pour devenir un super guerrier qui partira vaillamment contre les forces du mal ( ou du bien d’ailleurs).

Arrivée sur la page d’accueil qui est, il faut le souligner, peu banale. Un rectangle tout en longueur, loin d’exploiter l’intégralité de la fenêtre , mis en valeur sur fond noir. Pas super pratique, puisqu’il faut 4 scroll en moyenne pour atteindre la fin de la page. Un petit plus, la quasi absence de pub, simplement un petit bandeau sur la droite mais qui se fond au décor, donc très peu gênant. C’est un peu la guerre au niveau de l’agencement des partenaires mais tout cela disparaît une fois connecté sur le jeu MMO gratuit. La présence des petites captures d’écran avec des explications pour nous mettre l’eau à la bouche est plaisante. Et hop on s’inscrit. Inscription assez rapide dans l’ensemble. On peut choisir le dragon que l’on servira : le bien ou le mal. Pour ma part, je choisis le dragon noir, incarnation du mal !

Le chargement lors de la connexion au site est assez sympathique. Une petite bestiole rouge qui se dandine le temps d’arriver dans l’enclos du Moshu. Moshu qui nous accueil dans sa maisonnette rouge au toit vert. Il sautille, il sautille. La fenêtre de jeu, encore une fois, n’est pas vraiment optimisée et aurait mérité d’occuper un tantinet plus d’espace. Et les bandeaux publicitaires, qui, cette fois, sautent bien aux yeux. Un petit plus non négligeable, la présence d’un tuto juste à coté de l’enclos, plutôt bien fait, qui nous guide pas à pas dans le jeu. On nous explique qu’il va nous accompagner dans la guerre entre les deux dragons, Pak Long et Hak Lon et on nous invite à nous rendre en ville. Ville qui se révèle plutôt agréable. Dans une ambiance de petit village, avec boutique, maisonnettes, panneau d’affichage, marché, arène, le tout agrémenté d’arbres fleuris et d’une pelouse vert bouteille. On se déplace à l’aide des flèches directionnelles ce qui se révèle assez peu pratique, puisque pour effectuer des actions ou sortir des bâtiments, il faut reprendre la souris. Je me rends donc au shop acheter quelques croquettes pour mon Moshu, du savon et une balle de ping-pong. Le tutoriel m’indique qu’il me faut traverser le village pour me rendre dans les bois Maozi. Même décors dans l’ensemble avec de nouveaux bâtiments, des autels vraisemblablement, appartenant aux deux camps en opposition. Une petite sphère jaune apparaît lorsque l’autel est contrôlé par le bien, et une noire pour le mal. Assez conventionnel en sois. J’entre donc dans un autel appartenant à mon camp afin de travailler et obtenir des points de karma, ainsi que de l’argent. Il faut essayer plusieurs lieux sacrés pour trouver un endroit où travailler et s’évertuer à traverser les labyrinthes de barricades en bois que je trouve vraiment mal agencées, le lieutenant du moment ne doit pas être un architecte dans l’âme. En tout cas, une fois trouvée une action à faire, il vous faudra compter sur sa limitation engendrée par plusieurs facteurs. 10 PA sont offerts chaque jour, mais très rapidement mon Moshu est trop fatigué pour travailler plus. Retour à l’enclos, où Monsieur me signale qu’il est fatigué ( sa mimique change de manière assez significative) et qu’il a faim ( une petite bulle avec une croquette apparaît). Je nourris donc cette pauvre bête complètement sur les rotules qui regagne de l’énergie. Il a également droit à une petite toilette et de jouer avec la balle. Suite à ce petit intermède de divertissement, je retourne travailler dans le bois jusqu’à épuisement des points d’actions.

Le but du jeu est donc, vous l’aurez compris, de faire gravir les niveaux à votre Moshu. Pour le niveau 2, par exemple, il faut avoir un bonheur supérieur à 50% ( en jouant avec les balles de ping-pong), un karma d’au moins 11 ou -11 selon le camp choisis et une propreté supérieur à 50%. Chose assez aisée, il ne m’aura fallu que deux jours pour passer au niveau supérieur. Les choses se compliquent par la suite, bien évidemment, puisqu’il faut augmenter les diverses compétence de votre Moshu grâce aux nombreux objets. L’entraînement de la Force, de l’Intelligence, de la Vitesse et l’amélioration de la Constitution sont donc votre pain quotidien du deuxième niveau. Deux jours environ pour le franchir. Le niveau trois semble vraisemblablement le plus intéressant. Des quêtes sont à réaliser, et bien entendu, les combats contre les Moshu du camp adverse, tout en défendant les bâtiments pris au camp ennemi. Il vous faudra apprendre des techniques de combat . Un petit plus sympa est que tous les Moshu ne se ressemblent pas. Il existe en effet plusieurs « races » réunissant les 4 éléments : l’eau, la terre, le feu et l’air. Vous découvrez le type de Moshu que vous possédez au niveau 3 sachant qu’il vous sera possible de le modifier plus tard avec une pierre de combinaison. Les niveaux sont assez évolutifs au vue de la difficulté. Cette dernière monte graduellement, ce qui fait qu’on n’est pas perdu. La petite aide est assez clair et le forum regorge de trucs et astuces.

Woshu Moshu est donc un jeu stratégique qui demande une parfaite coordination entre tous les joueurs d’un même camp. Des lieutenants sont élus par les autres joueurs afin d’élaborer des stratégies, de faire bon usage des ressources accumulées par les Moshu, de construire des barricades dans les lieux sacrés ainsi que des puits de magie, infirmeries … Une grande partie du jeu se situe donc sur des tchats et forums où il faut prendre garde à ne pas se laisser infiltrer par les joueurs espions du camp adverse ! Que de complications ! Mais de nombreuses heures de jeu en perspective !  Assez original dans l’ensemble puisqu’il dépasse le simple jeu d’élevage pour être un véritable jeu coopératif et stratégique. Surtout à partir du niveau 3. Les joueurs voulant adopter le mode solo ne seront pas pénalisés, même si l’attrait du jeu en sera forcément réduit.

Un bon jeu dans l’ensemble qui permet d’évoluer assez rapidement. De plus, le fait qu’il sois en place depuis longtemps fait qu’il dispose d’une communauté de joueurs conséquente ce qui rends les interactions entre les deux camps intéressantes. Un petit bemol tout de même le manque de nouveautés, même si la présence d’un marchand ambulant vous donne la possibilité de décorer l’enclos de votre Moshu au grès des fêtes et des saisons. En conclusion, n’hésitez pas !

GD Star Rating
loading...
Woshu Moshu, 6.8 out of 10 based on 4 ratings
Avis et astuces sur ce MMO

*